Premier certificat environnemental pour un magasin Super U

 Dans Actualités

À l’automne 2015, après un agrandissement et une restructuration, le magasin Super U a obtenu la certification ISO 50 001, délivrée par l’Afnor (Association française de normalisation).

Pourquoi ? Comment ?

Qu’est-ce que la certification ISO 50 001 ?

Il s’agit d’une nouvelle norme de référence mondiale, s’appliquant aux entreprises. Elle a été mise en place en 2013. Elle est basée sur une démarche volontaire, s’appuyant sur un système de management de l’énergie (SMé).

Dans ce projet, Super U a été accompagné par le cabinet Solara ingénierie de Sautron (Loire-Atlantique). Il a dû définir une politique énergétique du magasin avec un programme énergie sur trois ans (durée du certificat), mettre en place des indicateurs pour les principaux postes de consommation, sans oublier de sensibiliser ses salariés aux éco-gestes. Le magasin a aussi constitué une équipe « énergie », composée du directeur Lionel Rousseau et de trois collaborateurs volontaires, Erwan Jallu, Sophie Trovalet et Samuel Duperrin.

Pourquoi un tel engagement ?

« La perspective des économies engendrées a été la première motivation pour ce projet, reconnaît Lionel Rousseau. Je ne suis pas plus écolo que mon voisin, mais j’ai tout de même voulu m’inscrire dans une démarche cohérente, responsable et engagée en faveur de l’environnement. C’est ma façon d’apporter ma petite pierre à l’édifice. » Outre le coût, la certification a une contrainte : un audit énergétique chaque année.

Quelles sont les innovations ?

Le magasin est le premier Super U à voir un éclairage Led sur toute sa surface, réserves et parking couvert compris. Toute la production de froid alimentaire est alimentée au CO2. Avant travaux, elle l’était par un fluide frigorigène, normalisé R 404 (en voie d’interdiction en 2020).

Super U a également installé un système de Gestion technique centralisé (GTC) sur l’ensemble de ses équipements. Enfin, il récupère la chaleur sur le froid alimentaire pour le chauffage du magasin et l’eau chaude sanitaire.

Pour quelles économies ?

Super U s’est fixé pour objectif de réduire ses consommations de chauffage du magasin de 60 % et d’éclairage de 40 %. « Globalement, nous visons une baisse de 10 % des consommations d’énergie », précise Lionel Rousseau.

« Avant les travaux, en 2013, nous avions une consommation annuelle de 2 millions kWh (kilowatt-heure) sur l’ensemble du site, tout usage confondu avec une surface de vente d’environ 3 000 m2. L’objectif, aujourd’hui, est de 1,7 million kWh avec 1 000 m2 de surface de vente en plus. Et nous devrions être plutôt à 1,6 million kWh. »

Ces innovations techniques ont entraîné un surcoût des travaux, au final modéré face aux économies engendrées. « Le SMé doit nous permettre de suivre, d’évaluer et de réajuster les choses avec, sans doute, des gains supplémentaires possibles. L’équipe énergie se réunit régulièrement pour cela et elle est très motivée. Autour de cette démarche, une dynamique interne s’est créée. Nous projetons même des actions de communication auprès de la clientèle. »

Source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-guerche-de-bretagne-35130/premier-certificat-environnemental-pour-un-magasin-super-u-4078617

Start typing and press Enter to search